Être une conjointe d’expatrié, témoignage d’Ana.  

Être une conjointe d’expatrié, témoignage d’Ana.  

Ana Esparza Bayona. 
Être une conjointe d'expatrié

Je m’appelle Ana, j’ai 40 ans et je suis espagnole. Depuis le mois d’août je suis expatriée à Paris avec mon mari. Sur le plan personnel, je suis une personne travailleuse et persévérante, j’adore aider les autres. J’ai fait du bénévolat pour accompagner des personnes âgées pendant la Toussaint en Espagne. Au niveau professionnel j’ai fait l’impasse sur mon travail en Espagne et actuellement je suis un Master en ligne dans une université espagnole. 

C’est ta première expatriation ?

Oui, c’est ma première expatriation avec mon mari.

Pourquoi as-tu accepté l’expatriation ?

Je pense vraiment que cette opportunité est un cadeau, pour vivre une nouvelle expérience très différente dans un autre pays. Apprendre un nouveau mode de vie, une nouvelle culture et une nouvelle langue. C’est vraiment une opportunité qui s’est présenté à moi et mon mari, nous nous devions de la saisir. 

Qu’est-ce que ta famille a pensée de ton expatriation ?

Forcement au debut c’était compliqué, ils étaient un peu triste de me voir partir mais ils savaient que c’était une chance pour moi et que cela allait me rendre heureuse.

Est-ce qu’il y a quelque chose qui aurait pu t’empêcher d’accompagné ton conjoint dans son projet d’expatriation ?

Je crois que non, je n’y ai vu aucun problème que ce soit avant le départ ou même une fois arrivée en France. 

Penses-tu que c’est plus compliqué d’être une femme expatriée qu’un homme expatrié ? 

Je ne pense pas. Il y a des inégalités mais elles viennent plus de la société que du monde de l’expatriation en lui même. Dans de nombreux pays, il y a toujours des disparités entre hommes et femmes, les expatriés ne fond que subir ses inégalités deja présentes je pense.  

Comment comparerais-tu l’égalité homme-femme en France par rapport à ton pays d’origine ? 

 La situation en Espagne est très similaire à celle de la France

Quels conseils donnerais-tu à une femme conjointe d’expatrié ? 

La première chose et la plus importante est de profiter de l’expérience.  

De se développer personnellement mais aussi professionnellement dans le pays d’expatriation. De profiter de la culture locale, de participer à des activités. Il est essentiel d’être indépendante de son mari et de faire des choses que l’on aime faire. 

Questions bonus : 

3 mots pour décrire Paris:

 L’amour 

La culture 

La gastronomie

L’endroit le plus magique à Paris :

Le musée du Louvre car j’aime beaucoup l’art

Quel est ton mot français préféré 

Âme soeur


Découvrez d’autres témoignages d’expatriés ou de conjoints d’expatriés: 

  • Iwona nous raconte sa première expérience entant que femme expatriée:

https://absolutely-french.eu/first-expatriation-abroad-testimony/

  • Retrouvez ici l’explication du cycle de vie d’un expatrié: 

https://absolutely-french.eu/conjoint-d-expatrie/

  • Nur nous raconte son expérience de conjointe d’expatrié et les difficultés auxquelles elle a du faire face: 

https://absolutely-french.eu/etre-ou-ne-pas-etre-conjoint-dexpat/

Être une conjointe d'expatrié

Absolutely French is the first French school dedicated only to expat spouses.
Our main mission is to promote double career among expatriate couples.
With our fun, friendly and innovative French trainings, we guarantee you a better integration! 

You want to learn with us?
You want to register an expat partner?

Contact us!
E-mail: contact@absolutely-french.eu
Tel: 01 83 73 98 49
Address: 4, rue Faraday 75017 Paris

2 commentaires

  1. Ping :L'expatriation: rêve ou cauchemar ?

  2. Ping :L’expatriation : un Cadeau Masculin ? – Absolutely French

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.