10 points clés pour bien apprendre le français

et progresser plus rapidement

Le cône de Dale

Le programme d’Absolutely French est basée sur le cône de l’apprentissage ou Cône de Dale (Cone of learning ).

Ce cône explique que le meilleur apprentissage est celui que l’on vit.

Celui où vous êtes impliqués.

C’est pourquoi durant vos cours, nous utilisons au maximum des activités où vous êtes les acteurs : jeux, cours de cuisine, visites…

Notre travail a été longuement travaillé et repose aussi, bien sûr, sur le CECR pour la continuité des objectifs linguistiques .

 

apprendre

 

Cependant, tout programme d’apprentissage d’une langue demande un travail personnel.

Les heures passées en cours sont indispensables pour avancer sur l’oral, l’intéraction, la lecture, l’écriture et l’écoute :

les clefs de votre intégration en France.

 

Puis la plateforme E-learning complète, en permettant de réviser et de travailler encore plus l’écriture et la lecture.

Et, il faut savoir qu’au bout de 25, 50 ou 100 heures de formation, c’est normal que vous ne soyez pas bilingue !

Il m’a fallu 10 ans, pour parler « à peu près l ‘anglais » (ok, ok, tous mes profs me disaient que j’étais nulle, ça n’aide pas* !).

Mais vous avez la chance d’être dans le pays de la langue que vous apprenez : le français,

Et vous entendez donc beaucoup la langue, profitez-en le plus possible !

Je vais vous donner ici les 10 conseils pour bien apprendre.

Avec ça, votre français va progresser encore plus vite !

apprendre
Nos membres, en journée « Stroll and Learn » dans Paris, en pleine écoute!

1 – L’écoute

Plus vous allez entendre,

plus vous allez intégrer la langue et ses formules et cela bien mieux qu’en apprenant les règles de grammaire!

C’est comme pour la cuisine :

vous pouvez lire des tonnes de recettes, mais tant que vous ne les mettez pas en pratique, vous ne savez pas cuisiner.

En écoutant vous allez intégrer : la construction de phrase, du vocabulaire, de la grammaire, de la conjugaison.

Alors écoutez !

 

Des exemples :

  • La radio même si vous ne comprenez pas au début, mais vous allez enregistrer les sonorités, la prononciation et vous allez finir par reconnaître certains mots
  • des chansons sur youtube, avec les sous-titres en français, c’est encore mieux
  • des films français en français, sous-titrés français, oui au début c’est dur. Mais avec les images, on comprend mieux ce qu’ils disent, et ça permet de comprendre le contexte.
  • la télé, bien sûr, si elle est en français
  • les programmes spécifiques en ligne, comme TV5 Monde, qui ont une très bonne émission dédiée et en ligne
  • écouter des podcasts en français réel, de choses qui vous intéresse.
  • Sur des thématiques très variées, vous en avez sur toutes les radios françaises.
  • France Inter a une application dédiée à ses podcasts, qui peuvent s’écouter en direct ou peuvent être télécharger pour les écouter quand vous voulez : en train, en voiture, en courant…

Ecoutez de nombreuses fois la même chose : sachez qu’il faut entendre 30 fois un nouveau mot pour le savoir.

Ecoutez donc les mêmes choses, les mêmes textes plusieurs fois.

 

 

2 – La répétition

Répétez les mots, allez sur les liens de sons que l’on vous met sur la plateforme pour écouter et répéter ensuite.

Sinon vous avez un très bon outil pour ça :

c’est CRAM.

Cet outil est gratuit et permet de créer vos propres Flashcards,

et de pouvoir écouter ensuite les mots et définitions écrites.

Très bien pour apprendre votre vocabulaire.

Attention à mettre des définitions en français (et oui! Sinon ça serait trop simple!).

 

Répétez encore et encore, une langue se parle, il faut donc prononcer et surtout parlez « en vrai ».

Et tant pis si au début, les gens ne vous comprennent pas, ça m’arrive encore quand je parle espagnol,

en Espagne et pourtant, je l’ai étudié 5 ans !

Répétez, réécoutez pour graver les tournures de phrase dans votre mémoire.

Et surtout : parlez avec des français et tant pis si certains vous répondent en anglais,

si vous leur répondez en français, ils comprendront!

apprendre
Prêtes à aller « répéter » les phrases apprises en cours, mais avant on choisit!

 

3 – Planifier votre temps

Vous pensez que vous n’avez pas le temps d’apprendre.

La solution est de planifier vos moments de travail. Quand apprenez-vous le mieux ?

 

Le matin ? Le soir ? A 11h ? Moi, c’est le matin tôt, mais ça dépend de vous.

Quand vous avez déterminé le meilleur moment, fixez-vous un objectif clair et précis :

Exemple : 3 heures par semaine, réparti une heure les : lundi, mercredi et vendredi de 9h à 10h, pendant 3 mois.

Déterminer d’abord les jours souhaités, puis la durée.

  • Tous les jours 15 minutes, ou 3 fois par semaine, ou 5 jours par semaine,

A vous d’évaluer ce que vous pouvez faire.

Le mieux étant d’être régulier.

Ensuite répartissez ce temps de travail en 4 phases :

  • écoute
  • répétition
  • lecture et
  • écriture

Vous entendez déjà beaucoup en France, vous pouvez donc accentuer sur la lecture ou l’écriture.

Mais c’est à vous de déterminer les points à travailler.

Enfin, si vous sentez un besoin précis : réviser l’imparfait… n’hésitez pas y consacrer du temps,

en y associant des textes à lire et un texte à écrire (toujours mieux qu’un exercice ;-)).

Ne vous fixez pas des objectifs trop forts au début, vous pourrez les revoir tous les mois.

 

 

4 – Pas d’impatience

Vous travaillez, suivez avec bonheur les cours et vous avez l’impression de ne pas progresser.

Pas de panique !

Vous êtes en train d’intégrer un certain nombre de données : beaucoup, beaucoup !

Et votre cerveau a besoin d’organiser tout cela.

Laissez-lui le temps et sachez que l’apprentissage se fait par palier!

Alors prenez un bon thé ou un café, et relaxez-vous!

 

 

5 – Soyez gentil avec vous-même : Pas de stress

Le stress est mauvais pour l’apprentissage.

Soyez tendre avec vous, vous n’avez plus 10 ans, votre cerveau met donc plus de temps qu’avant pour intégrer cette nouvelle langue.

La frustration de ne pas aller plus vite est normal.

Il faut l’accepter et continuer à travailler (en s’amusant le plus possible, on retient mieux !)

Plus vous stressez sur votre apprentissage, moins vous apprendrez.

L’anxiété se manifeste plus dans des situations stressantes : déménagement…

Elle empêche le fonctionnement cognitif et interrompt la mémoire(Eysenck, 1979).

Si vous le savez, cela devrait vous « déstresser » 🙂

apprendrePour compléter, voici la courbe d’un apprentissage normal.

Elle est par « palier ».

En effet vous progressez, puis avez l’impression de régresser (alors que durant ce moment, votre cerveau enregistre des données).

C’est pourquoi des pauses d’une ou deux semaine peuvent être bénéfiques.

 

 

6 – Soyez actif dans votre apprentissage

Participez au maximum durant les cours, c’est là que vous retenez le plus, car vous êtes dans l’action.

Posez des questions dès que vous ne comprenez pas. N’ayez pas peur de faire des fautes, c’est là qu’on apprend le mieux !

Nos membres en pleine action, grâce aux jeux. Un des meilleurs outils pour apprendre une nouvelle langue

 

Et une fois chez vous, révisez sur la plateforme et écrivez !

N’importe quoi : une liste de course (mais en français), vos choses à faire en priorité, ce que vous voulez faire ce week-end…

 

 

7 – Trouvez comment vous apprenez le mieux

 

Vous êtes plutôt Visuel ? Auditif ? Kinesthésique ?

Vous ne savez pas. Faites le test ici.

Sachez que nous avons un peu des 3, mais qu’en général un trait domine.

Pour mieux apprendre si vous êtes :

  • Visuel : Vous retenez mieux ce que vous voyez : schémas, photos, mots-clés. Vous aimez comprendre comment fonctionnent les choses. Les images sont pour vous des aides à la compréhension. Vous aimez les détails.
  • Pour mémoriser : associez des images aux mots, faites des schémas. Ecrivez les mots, faites des fiches avec des couleurs suivant ce que vous apprenez. Faites des dessins, en reliant le vocabulaire correspondant

Auditif : Vous retenez mieux ce que vous entendez, vous avez une mémoire auditive. Il est nécessaire pour vous d’entendre pour retenir. Vous aimez les explications qui vont à l’essentiel, plutôt courte. Vous aimez trier les idées principales, avant de mémoriser.

  • Pour mieux apprendre : soyez le plus attentif en cours, c’est là que vous retenez le mieux. Lire votre cours à haute voix pour vous entendre, vous permettra d’apprendre mieux. Ecouter la radio, des chansons est très bien aussi.

 

apprendre

 

Kinesthésique : vous êtes sensible aux émotions, à l’ambiance, au bien-être pour apprendre. Vous aimez les expériences et le concret. Votre motivation a toujours varié suivant vos professeurs.

  • Pour mieux apprendre, faites des liens entre ce que vous apprenez et ce que vous avez vécu. Votre sens du toucher est très développer. Touchez des objets lorsque vous apprenez (ce que vous faites naturellement) : stylos, gomme…

Mettez-vous dans une ambiance agréable, pas de lumière trop forte, pas de bruit, vous apprendrez mieux.

 

 

8 – Apprenez par rapport au contexte, autour de l’action :

Un autre point important.

Dans un texte, si vous avez le contexte, vous pouvez deviner les mots que vous ne comprenez pas.

Par exemple : l’action de votre texte se passe au bord de la mer, si vous ne comprenez pas : « pêcheur ».

Vous pouvez le devinez par rapport au sujet de votre texte, aux autres mots que vous connaissez.

C’est très efficace car inconscient et vous le faites sans vous en rendre compte,

et sans traduire.

Grâce au contexte vous apprenez du nouveau vocabulaire et aussi de la grammaire, ça se fait tout seul.

Pour cela, la base est de comprendre le contexte. Qui ? Quoi Où ? Quand ?

Vous devez lire ou écouter des choses intéressantes mais relativement simple pour vous.

Cette façon d’apprendre via le contexte fonctionne pour les livres, la radio, les films…

Tiens, on a une très bonne liste de films français à voir!

 

films français apprendre
« Le diner de cons » film de Francis Veber

 

 

9 – Bannissez les vidéos avec les traductions étrangères

Regardez-les plutôt en français avec un sous-titre en français.

Ne regardez pas non plus des méthodes de français où on explique dans votre langue.

Votre cerveau n’arrive pas dans ces conditions à ne penser « que français ».

)Et réécoutez encore et encore pour comprendre petit à petit (oui moi aussi je me répète 😉).

 

 

10 – Enlevez Google Traduction

C’est une très mauvaise habitude de traduire dès que vous ne comprenez pas.

Essayez de comprendre d’abord, via le contexte ou la construction du mot.

Et si vraiment vous ne comprenez pas un mot, ne le traduisez pas.

Mais cherchez sa définition dans un dictionnaire français-français, par exemple sur www.larousse.fr

Enfin, sachez que malgré ce qu’on lit sur internet : l’apprentissage d’une langue prend du temps et demande du travail.

Mais tout le monde y arrive et en a les capacités.

Au plaisir de vous apprendre le français, chez Absolutely French,

dans une ambiance agréable (pour les kinesthésique),

où l’on utilise des sons (pour les auditifs),

des visuels (pour les visuels),

mais surtout l’action, car c’est le meilleur moyen pour mémoriser.

 

apprendre
Rejoignez-nous, vous allez adorer apprendre le français!

 

 

*Un bon formateur ne dit jamais à ces élèves qu’ils sont nuls, surtout à de jeunes apprenants.

Ou qu’ils sont matheux et que donc forcément ils ne sont pas bons en langue.

Tout élève est bon en langue si le professeur trouve la meilleure méthode pour l’élève.

L’apprentissage d’’une langue doit être un jeu et un plaisir partagé.

Et surtout, il doit se faire uniquement dans la langue à apprendre.

 

 

Pour poursuivre, voici des articles intéressants

Apprendre à l’âge adulte : intérêts pour le cerveau :

http://lemondeetnous.cafe-sciences.org/2017/02/langues-apprentissages-et-vieillissement/

Sur le cône de Dale

https://www.penserchanger.com/le-cone-d-apprentissage-d-edgar-dale

 

 

Article écrit par Armelle Perben,

CEO d’Absolutely French

Armelle défend la double carrière dans l’expatriation,

pour l’expatrié,

et pour le conjoint d’expatrié,

parce qu’ils sont aussi des talents!

apprendre