Le mouvement dans l’apprentissage

 

L’action de mouvement fédère dans l’apprentissage.

Mener à bien une action permet de se l’approprier.

Le mouvement nous immerge nous place au cœur de l’action et

quel meilleur moyen d’être acteur de sa vie ? 

 

Comment avons-nous appris petit?

 

L’apprentissage chez l’enfant se fait par mimétisme et reproduction d’un exemple.

L’enfant apprend donc par le mouvement naturellement.

Le développement de l’enfant comprend :

  • son développement psychomoteur (il apprend à marcher, à courir, à sauter,

à se repérer dans l’espace, à coordonner ses gestes),

  • son développement affectif et social (il apprend à contrôler ses émotions,

à pleurer ou à sourire pour s’exprimer, à communiquer avec les autres, il construit sa personnalité autour de ce qu’il aime,

de ce qu’il n’aime pas)

  • et son développement cognitif et intellectuel (il pense, il réfléchit, il raisonne).
    Ces 3 développements sont tous liés au mouvement : l’enfant va tester, essayer encore et encore, piquer des colères… en bougeant. L’apprentissage est toujours lié au corps durant cette période.

 

Comment apprenons-nous ensuite?

 

Et bien, à partir de 7 ans, l’apprentissage se fait assis à une table sans bouger.

Parce que les classes ont de nombreux apprenants et que pour gérer un groupe, c’est plus facile.

Oui, mais quand est-il de l’apprentissage?

Pourquoi le mouvement, mémoire du corps, a presque disparu de nos classes

(heureusement on le voit réapparaître dans certaines structures) ?

apprentissage et mouvement

Pourquoi il faut changer notre façon d’apprendre?

 

Le corps retient aussi des apprentissages, un corps en mouvement permet de mieux mémoriser.

Le cerveau cherchant un mot par exemple, qu’il a associé à un mouvement,

pourra retrouver le mot par le mouvement du corps.

Utiliser le corps dans l’apprentissage d’une langue (cela fonctionne aussi pour tous les autres apprentissages)

est un vrai plus!

Le corps va servir à « faire deviner », à « mimer », à « être en action », à « vivre la langue » .

C’est la méthode actionnelle ou le « Learning by doing ».

 

L’avantage de cette méthode est de casser la routine de l’apprentissage classique,

il permet une sortie du contexte scolaire : bureau, livre, professeur.

Cette technique qui plait aux enseignants et aux élèves à pour mission de redonner du sens à l’enseignement.

L’enseignement classique introduit une notion de statufication de l’apprenant qui écoute gentiment,

hors l’immobilité favorise l’ennui et la routine.

Et l’apprenant est passif.

Le mouvement lui va réveiller les sens et susciter de l’entrain collectif.

 

 Travailler en groupe en mouvement

 

Le but est avant tout de s’ouvrir à tous, le mouvement force à la détente et à se décomplexer,

ne pas se juger mais s’aider, se surpasser et « oublier » que l’on apprend.

Le mouvement peut ainsi apporter des aménagements répondant à certains besoins

et respecter les possibilités et limites de chacun.

Chaque mouvement et perception dépend de la tâche confiée à chacun.

L’effet de groupe sur la motivation a un impact certain il permet un soutien mutuel et un tissage de liens .

 

le mouvement dans l'apprentissage

 

Comment initier le mouvement ?

 

 

Apprendre en faisant ou apprendre par l’expérience

 

Notre cerveau mémorise mieux une expérience vécue.

Il en est de même pour l’apprentissage : faire et donc initier un mouvement physique doit être la clé de l’enseignement.

Il faut dès les premiers instants, habituer aux exercices non statiques.

Le mouvement doit être simple et non compliqué, surtout au départ.

Au fur et à mesure, les jeux deviendront plus complexes.

Tout suit alors dans la logique, concentration, écoute, familiarisation avec la langue puis apprentissage.

C’est de la pédagogie active : l’apprenant devient ainsi acteur de son apprentissage.

Cela a un effet très positif sur la motivation et sur les résultats.

 

Chez Absolutely French, nous utilisons des jeux de théâtre du plus simple :

« Jacques a dit » au plus compliqué la « Conférence »,

et aussi beaucoup de jeux de rôle, de mises en situation réelle :

aller vraiment sur le marché faire ses courses, demander un billet à la gare…

Nous sortons vraiment du « lieu d’apprentissage » pour utiliser la langue dans la « vraie vie » : dehors!

Autant de situations qui dédramatise l’oral, puisqu’il est fait avec le soutien du groupe,

qu’il est préparé en amont par des jeux de rôle.

Les apprenants le vivent comme un jeu, et non plus comme un apprentissage : et là, c’est gagné!

Ils apprennent la langue sans s’en rendre compte!

Et en plus, ils se créent des liens forts au sein du groupe,

ils vivent en effet tous ces jeux ensemble et rigolent beaucoup!

 

Éveiller les sens 

 

Cet éveil des sens est un réel éveil mental et du stress en moins.

Tout le corps ainsi mobilisé maintient la motivation et l’attention chez l’apprenant.

Le mouvement décloisonne l’espace,

l’apprentissage revient ainsi aux bases de notre apprentissage : cognitif, sensoriels et affectif.

Le mouvement, c’est aussi le changement et il apporte un renouveau au quotidien : les cours ne sont jamais les mêmes.

Les apprenants sont du coup toujours contents de venir, ils ne savent pas ce qui les attend !

Et les formateurs toujours heureux d’être là, car les cours ne sont jamais les mêmes!

  Pour finir, le mouvement du corps apporte aussi un points très important :

des émotions et les émotions permettent de mieux apprendre!

 

 

Alors, tous debout pour mieux apprendre!

 

 

Article écrit par :

Armelle Perben

Fondatrice, Conjointe d’expatrié et Dirigeante d’ Absolutely French

www.absolutely-french.eu

www.absolutely-talented.com

armelle perben-absolutely french- fondatrice

Armelle défend la double carrière dans l’expatriation,

pour le bonheur de l’’expatrié,

et la carrière du conjoint d’expatrié,

 

Retrouvez Absolutely French sur :