Les conjoints d’expatrié : des talents perdus !

Quel est le profil de ces conjoints d’expatrié ?
Pourquoi les conjoints d’expatrié : des talents perdus ?
Quelles sont les solutions pour changer les choses ?
Ces conjoints de talents, talents eux-mêmes ?

conjoints d'expatrié talents perdus

Dans 92%* des cas d’expatriation, c’est la femme qui suit son conjoint à l’étranger, même si la tendance évolue.

Les conjoints d’expatrié sont eux-mêmes souvent hautement qualifiés.

— En effet, 73%* des conjoints accompagnants poursuivent une carrière dans leur pays d’origine
et sont diplômés d’un niveau Master voire Doctorat.

— Il est scientifiquement prouvé que les couples ont souvent des caractéristiques communes.
Les conjoints d’expatrié sont mariés à des talents, et sont donc souvent eux-mêmes des talents.

— 70 % des conjoints d’expatrié parlent au minimum 3 langues : atout majeur souvent très recherché par les entreprises.

 

Conjoints d’expatrié : Des talents perdus, pourquoi ?

Arriver dans un nouveau pays n’est jamais évident, il y a de nombreux facteurs que les conjoints d’expatrié n’anticipent pas.

Qu’en est-il réellement lorsque le conjoint accompagnant abandonne tout pour suivre l’autre ?

Il rencontre des difficultés à s’adapter à son nouvel environnement : il se retrouve alors dans un pays
dont il ne connaît pas la langue, la culture, le monde du travail, il n’a ni réseau, ni cercle d’amis…


Ce sont souvent des problématiques qu’il n’a pas envisagé.

80%* des conjoints d’expatriés envisageaient de travailler et de progresser dans leur carrière.
Mais à l’arrivée, la situation est tout autre, dans la première année d’expatriation,
moins d’une personne sur deux, trouve un emploi et souvent à temps partiel.

Lorsqu’ils trouvent un emploi, il est bien inférieur à leurs attentes, en terme de rémunération
et ne correspond pas à leurs qualifications.
 L’expatriation est alors vécue
comme une rétrogradation pour les conjoints accompagnants.

Ils deviennent alors juste des soutiens logistiques et« la femme de » ou « le mari de ».
Cette situation est ressentie comme une perte de statut social entrainant la dévalorisation
et a des répercussions sur l’auto-estime des conjoints d’expatriés.

Sentiments de frustration, de sacrifice et d’incapacité s’en suivent menant jusqu’au renoncement.
Nombreux sont ceux qui restent à la maison par défaut,
se tournent vers le bénévolat, ou des activités artistiques, en attendant le retour.

Ça doit changer !

 

conjoints d'expatrié talents perdus

 

Oui mais, quelles sont les solutions ?

L’expatriation peut être une réelle opportunité professionnelle pour le conjoint aussi !
Pour cela, il est important de les valoriser, de les accompagner et de leur donner la place importante
qu’ils ont dans la réussite de l’expatriation. En effet, ce sont eux la clé de cette réussite :
ils soutiennent souvent toute la famille.

Vous accueillez des conjoints d’expatrié ?

Vous avez un rôle important à jouer, rôle qui leur apportera beaucoup.

— Préparez les expatriés et leur conjoint, avant le départ en expatriation
pour mieux les préparer, expliquez-leur le cycle de vie de l’expatriation.

— Prenez en compte le conjoint dans votre politique d’expatriation.
Car on ne cessera de le dire, un conjoint intégré et heureux,
c’est aussi un expatrié heureux et donc une expatriation réussie.

Prévoyez-leur un soutien professionnel et adapté à leur arrivé :
des cours de langue adaptés, du coaching, un réseau…

Chez Absolutely French, nous le faisons depuis plus de 5 ans maintenant
et nous connaissons des services d’accompagnement un peu partout dans le monde !

— Un conjoint intégré, c’est aussi, une préoccupation en moins pour l’expatrié
qui sera donc plus concentré et productif, et une préoccupation en moins, à vous aussi !

 

Accompagner les conjoints, c’est donc un gain de temps
et un gain financier pour l’entreprise.

C’est aussi donner une image positive et innovante de l’entreprise, et de votre équipe.
Et c’est fidéliser les talents car ils apprécient que l’entreprise tienne compte de leurs conjoints.

Et pour vous aider : l’intégration est la clé pour que le conjoint aille vers un projet d’expatriation concret
et fasse lui aussi de cette expérience une opportunité professionnelle.

Vous trouverez ici les points essentiels pour une bonne intégration : la langue est l’outil principal, mais cela ne suffit pas.

Trouvez des services comprenant vraiment leurs besoins !

Pour commencer

Envoyer-leur un mail avant leur arrivée dans leur nouveau pays, pour qu’ils prennent conscience des difficultés à venir :
connaître le cycle de vie de l’expatriation est un vrai plus.

C’est rassurant de savoir à l’avance qu’ils vont avoir une période de doute, mais que cela ne durera pas.

 

Et ensuite ?

Prenez un café avec eux, pour discuter de leurs projets (si c’est vous qui les accueillez,
un mois après leur arrivée, c’est bien), et pour savoir si tout va bien pour eux.

Cela valorise les conjoints, leur donne de l’importance,
et en plus, ça rend votre relation plus humaine, vous allez adorer !

Puis, bien sûr parce que vous ne pouvez pas tout faire : offrez-leur un service de qualité
qui va leur permettre de s’intégrer pour ensuite valoriser cette période sur le CV :
formation de langue, autre formation, coaching…

Et le dernier point pour ces talents et pour vous : C’est les embaucher bien sur !

Alors, ces conjoints d’expatrié ne seront plus des talents perdus, mais reconnus ! 

 

Armelle Perben.

www.absolutely-french.eu

On en parle très prochainement, à Station F. Intéressé/e ? Contactez-moi directement sur LinkedIn.

*par Expat Communication et la Caisse des Français à l’Étranger (CFE)

A lire aussi :

Conjoints d’expatrié : anticiper les difficultés

Retrouvez Absolutely French sur :